Les amours de Goupil!

Fin février nous offre une belle journée ensoleillée mais il fait très froid et les chats forestiers, comme les renards, recherchent un peu de soleil en milieu de journée pour chasser en bordure de bois.....

 

Le rut des renards bat son plein et la chance nous  sourit ce jour-là...Un renard endormi  sur une  butte attire notre attention, on approche, et en fait 2 autres renards arrivent et trouble sa quiétude. On va alors avoir la chance incroyable de voir un jeune mâle entreprenant et un grand mâle timide se disputer les faveurs d'une renarde en plein oestrus. Elle va renvoyer au moins 10 à 12 fois le jeune renard qui lutte avec elle, debout gueule grande ouverte et oreilles en arrière  avec les cris caractéristiques des renards qui joutent ou se disputent de la nourriture soit des jappements qui craquettent.

 

Enfin la belle se laissera faire sur un monticule de neige...puis partira à la recherche de l'autre mâle caché dans la forêt juste derrière le terrier. Nous sommes conscientes et émotionnées d'avoir vécu un moment rare car souvent les accouplements ont lieu de nuit ou à l'abri de la végétation.

 

 

 

La loutre du ponton (Ecosse, mai 2013)

 

Dans une petite île de la côte ouest écossaise, nous avons découvert un joli loch loin des agitations humaines et nous avons décidé d’y camper quelques jours car le site nous semblait propice pour y observer la mythique scottish Otter  !

 

 

On espérait la voir en kilt ou avec un joli pelage à carreaux, mais elle nous a surprise d’une autre manière…

 

 

D’abord, nous avons installé notre camp au bord de l’eau, puis avons décidé de nous mettre à l’affût en soirée .Nous avions juste à côté de nous un vieux ponton rouillé avec un cordage bleu usé enroulé dessus.

 

22h : il fait encore grand jour sous ces latitudes. On est en poste, prêtes , assises et immobiles. Le temps de respirer un peu et voilà déjà une loutre à l’horizon !!quelle veine !!

 

 

Elle vient, ô surprise en droite ligne sur nous et elle va si vite qu’on arrive difficilement à faire des images nettes de sa progression !!

 

Quelle ne fut pas notre stupeur de la voir surgir à 2m de nous sous le ponton, vaquant sans nous accorder un regard !! Que cherche-t-elle ?? On entend qu’elle croque , qu’elle renifle, qu’elle trotte puis plus rien…où est-elle ??

 

 

On n’ose plus bouger mais on est dévorées de curiosité, est-elle repartie au large ?? Tout à coup, la voici qui nous domine, vautrée sur le ponton, elle s’étend, baille, se roule avec délectation sur le cordage bleu puis y pose une épreinte ou un petit pipi et retourne à l’élément liquide non sans avoir vu qu’à 50m arrivait une autre loutre !!!

 

 

Elles pêchent quelques minutes ensemble puis la seconde loutre nous arrive aussi dessus et répète avec application le scénario de la précédente !

 

Quelle moment incroyable de pouvoir observer de si près ces animaux fascinants !

 

 

Le lendemain à 4h, ne voulant rien rater du spectacle, nous voici debout avec de petits yeux ensommeillés …et sans avoir besoin d’attendre, les voici fidèles à leur ponton rouillé qui reviennent rafraîchir à tour de rôle leurs bornes olfactives avant de s’offrir une dernière pêche au crabe vert ou au rouget ! Elles nous offriront encore un beau spectacle de dégustation de leur proie dans les algues vertes caressées par les premiers rayons du soleil puis s’en iront rejoindre leur catiche avec discrétion…