Une semaine hivernale au lac Kerkini

Une belle image de pélicans frisé à Monthier et hop nous voilà en train de rêver à ce coin perdu tout au nord de la Grèce....en effet, adossé aux montagnes bulgares, cet immense lac est un joyau pour les ornithos, des dizaines de milliers d'oiseaux y font escale ou y nichent, nous savons que décembre est une saison morte pour cette région car les eaux du lac sont extrêmement basses mais nous décidons de tenter notre chance et nous nous laissons surprendre par ce coin perdu, comme oublié du monde. Les pélicans sont là, flottant nonchalamment auprès des pêcheurs qui leur jettent parfois du poissons, ils sont très peu farouches et acceptent avec enthousiasme les poissons que nous leur lançons ! Nous aurons aussi la chance de voir à plusieurs reprises des chats forestiers. Une importante colonie de flamants roses occupe le milieu du lac, on observera aussi les rarissimes oies naines ainsi que des oies rieuses et  bcp d'espèces de canards de surface et fuligules. Les cormorans pygmés et grands cormorans pêchent avec les grèbes, quelques grues cendrées font escale sur la partie asséchée du lac ainsi que les 3 espèces de cygnes. Nous avons pu voir aussi quelques aigles criards et pas mal de busards des roseaux, les limicoles et ardéidés sont aussi bien présents. Dans les montagnes , nous avons vu la sittelle des rochers , entendu le grand-duc et vu  2 aigles royaux. Notre piège-photo n'a pas filmé de loup ou de chacal doré pourtant bien présent dans la région mais en une seule nuit, nous avons quand même eu la visite d'un mustélidé, un lièvre, un renard et un blaireau qui ont attesté de la richesse de la vie nocturne sur les pistes!
Nous y retournerons en avril car la région est prometteuse et fort belle.