Sierra de la Culebra, Espagne (décembre 2009 et 2011)

Cachée au confit du Léon, blottie contre la frontière portugaise, cette mystérieuse sierra cache dans ses montagnes une population de loups ibériques relativement importante.C'est ce  qui nous a incitées à partir déjà à 2 reprises durant les fêtes de fin d'année pour tenter de  voir ces animaux mythiques.


La longue-vue est nécessaire pour scruter à l'aube et au crépuscule les pistes et coupe-feu qui égratignent les flancs des collines . L'observation de ces canidés n'est pas facile mais le simple fait de croiser ses traces dans la boue ou ses crottes nous procure beaucoup d'émotion car il est là, tout près et à chaque instant nous pensons à lui et espérons le voir au détour d'un bois ou d'un chemin. Nous croisons aussi énormément de cerfs magnifiques qui sont semblemt-ils les plus beaux d'espagne. Cette population d'ongulés représente les proies favorites du loup et la pression du prédateur garantit aux cervidés  un état de santé incomparable.


Nous aurons aussi la chance de voir la loutre qui est bien présente dans la
région et en se déplaçant à l'est, une zône de lagunes et terre agricole recèle une population de 2000 grandes outardes, moultes rapaces, gangas unibandes,canards de surface et oies cendrées en hivernage. Les gorges du Douro non loin de la Culebra nous permettrons d'observer des vautours fauves et aigles royaux ainsi que l'élanion blanc et la pie bleue.